Photo 608190Monsieur Fabian VIGUIER
De tout cœur, j’accompagne Fanny, maman de Fabian, dans cette terrible période.
Michaël.
Photo 609910Monsieur Germain THIESE
Tellement de bons souvenirs passés en compagnie de Germain. Des rires mais aussi des échanges riches d'une grande vivacité d'esprit. Et puis cette construction ensemble de ces machines outils qui ont servi à réaliser tant de meubles, tant de belles choses de la conviviale. Oui, beaucoup de plaisir à travailler avec un homme curieux de tout, inventif et artiste, très humain invitant d'autres à se dépasser ( grâce à lui je me suis lancé dans la réalisation d'une installation électrique car il m'avait dit : "c'est possible"). Il aimait le sens de la perfection que je développais dans la pose du mastic sur les portes fenêtres de la Conviviale. Oui, nous nous sommes bien amusés Germain, avec toi et toute cette période de ma vie fut une extraordinaire période. Je vous soutiens Chère Martine, Chère Lucette, Chère Isabelle, dans une épreuve que je sais extrêmement douloureuse. Le souvenir demeure et je t'envoie Germain tout un ballet de couleurs et de chants d'oiseaux... Alain Vanherp
Photo 608190Monsieur Fabian VIGUIER
Fabian,

Tu nous as quittés si vite, si tôt, …pourquoi ?
Je n’aurai jamais la réponse. Les mots se bousculent dans ma tête pour te dire ma douleur face à la violence de ton désespoir mais pour te dire aussi le poids de ton sourire disparu et le souvenir merveilleux que tu laisses derrière toi.
Tu étais l’amour, l’affection et la tendresse, à la fois, comme au jour de ta naissance.
J’aimais ton humour, ton esprit, ton sens de la répartie, ta culture, ta curiosité. Enfant, tu me disais souvent : …Pourquoi Papa ? et je m’efforçais de satisfaire ta soif d’apprendre et de comprendre le monde qui t’accueillait.
Tes amis et parents louaient ta générosité, ton altruisme, ton dévouement.
Tu avais toutes les qualités dans le corps d’un jeune homme beau et fort.
Ton adresse, ton habileté et ton ingéniosité étaient surprenantes.
Tu avais exercé tes talents d’acteur et de comédien sur les planches des théâtres et des plateaux de cinéma. Je me souviens encore de ta joie lorsque tu me voyais assis au premier rang et de ma fierté de père quand je te trouvais plus doué que les autres
J’aurais dû être plus près de toi, dans les moments difficiles pour te dire que la vie était belle et que tu étais entouré de gens qui t’adoraient et qui tenaient à toi.
J’ai crié, crié pour que tu reviennes.
J’ai pleuré, pleuré, j’avais trop de peine.
Le chanteur qui écrivait ces mots est parti lui aussi, il y a quelques jours.
Fabian, tu ne reviendras pas et je garderai ma peine.
Pourquoi nous as-tu quittés si brutalement ?
Pourquoi ?
Ces mots me hantent depuis la semaine dernière.
Je ne comprends pas.
Nous t’aimions tous, Fabian.
Tu étais même une de ces rares personnes qui faisait l’unanimité sur ce point autour de toi. Nulle critique ou note discordante à ton égard, jamais.
Je te garderai dans mon cœur et je sais que ta mémoire et ton souvenir resteront longtemps dans le cœur de tous ceux qui ont croisé, un jour, ton chemin.
Pardon d’avoir été aussi loin de toi quand tu étais seul.
Pardon de n’avoir pas pris ta main au moment où la terre se dérobait sous tes pieds et où tu lâchais prise.
Pardon de ne pas t’avoir dit plus souvent combien je t’aimais et combien je t’admirais.
Je me souviens de ton retour d’Amérique Latine où tu étais parti sur un petit voilier. A ton arrivée à Paris, nous étions restés longtemps dans les bras l’un de l’autre après une si longue absence. Tu avais tant de choses à me dire que le silence s’était d’abord imposé. Puis les mots et les souvenirs étaient venus.
Tu me parlais alors de ton mal être et de tes interrogations sur le sens que tu donnais à ta vie, sur ce que tu étais allé chercher si loin et que tu n’avais pas trouvé. J’ai remué ciel et terre pour tenter d’apporter des réponses à tes questions, en vain. J’aurais tant aimé te transmettre le réconfort qui t’aurait procuré la force de vivre et la volonté de tracer ta voie dans notre monde.
Mais ces derniers temps, tu me semblais avoir redécouvert l’équilibre et la sérénité.
J’avais même été rassuré par une certaine joie de vivre et ta volonté de te projeter dans des travaux à venir que tu préparais avec entrain et application.
Je n’ai pas su voir les orages qui envahissaient ton cœur.
Je n’ai pas vu venir le trouble dans ton âme.
Je te sais maintenant en paix avec toi-même et avec les démons qui t’ont rattrapé.
Ta vie était tourmentée mais ton être était pur. Il était lumineux.
Tu ne souffres plus, Fabian.
Le joli village de Saint Jean qui sent bon la glycine et le jasmin t’ouvre ses bras pour l’éternité.
Nous avions un jour parlé de Dieu. Tu doutais de son existence. Tes angoisses étaient profondes. Nous nous comprenions.
C’est un sujet sur lequel nos convictions étaient proches, mais aujourd’hui j’ai envie de croire et de te dire que si quelque part dans le ciel un Etre suprême nous regarde, qu’il veuille bien t’accueillir à ses côtés dans la paix éternelle.
Ce soir, une nouvelle étoile brille dans la nuit.
Je t’aime Fabian.
Papa
Photo 608190Monsieur Fabian VIGUIER
Fabian,

nos chemins se sont un jour croisé et je t'ai tout de suite aimé;
Je t'ai vu pirate, poète, filou, amant, jardinier, décorateur, aventurier ...
un être unique et d une rare beauté, vivant avec désinvolture, fougue, tendresse, sincérité et parfois excès.
        Un coeur brut, libre, sauvage, sans voile , que j 'oublierai jamais.
Tu es partie beaucoup trop vite, moi qui croyait te voir vieillir,...
Je revoie tout ces moment passés avec toi, trop rare ces derniers temps.
Je me rend compte à quel point tu étais important dans ma vie, et combien cette complicité va me manquer...

Je t'aime et t'aimerai toujours. Tu seras toujours dans mon coeur.

Je te souhaite de trouver la paix et le bonheur que tu voulais tant...

Va et continu ton chemin... la mort n 'est qu'un passage. On se retrouvera plus tard.

Julie
Photo 608477Monsieur GUY SALTET
Adieu Guy ,
Nous avons fait ensemble un bout de chemin, auprès de toi nous avons beaucoup appris, surtout la droiture, la sincérité et l'honnêteté. Pour nous tu étais le " petit homme " facile à comprendre avec une cordialité ,une gentillesse et une droiture sans détour...Tu resteras à jamais dans nos coeurs...Adieu l'ami...
Photo 608190Monsieur Fabian VIGUIER
Fabian, que je connaissais à peine et qui nous manque déjà.
Je retiendrai ton sourire, l'étincelle dans tes yeux qui semblait illuminer ton visage, ton abord si spontané...
Tu vas me manquer et pourtant tu restes présent, ta bienveillance, ta chaleur ne disparaît pas.
Bien sûr, tu n'es plus là, près de nous, et pourtant, si je ferme les yeux...je vois ton visage éclatant de lumière, j'entends ton rire si prompt, je ressens ton dynamisme, la vie qui t'a quittée...
Cette image est ancrée dans mes souvenirs, elle vivra et m'accompagnera, je la partagerai avec ton père afin qu'il puisse y trouver un réconfort.
De loin, d'ailleurs, tant que nous vivrons ton esprit sera à nos côtés,
Forever young.
Hélène VIGUIER.
Photo 604118Monsieur Pierre VALETTE
"Tu nous manques Pierre,
Paix à ton âme."

L'association les Âmes danseuses
Photo 604118Monsieur Pierre VALETTE
C'est avec beaucoup de peine et de nostalgie que nous avons appris le décès de Pierre Valette.
Pierre a été le Président du centre culturel le Bourilhou pendant 30 ans puis Président d'honneur.
Il a été un Homme essentiel au développement associatif sur le Pays Viganais: gentillesse, dévouement et écoute.
Pendant de nombreuses années, avec une équipe compétente, il a porté à bout de bras et fait vivre le centre culturel afin que chaque viganais puisse vaquer à des activités diverses et variées.
Son bureau au Bourilhou était toujours ouvert, nous y sommes tous entrés lui faire un bonjour amical ou bien avoir une discussion plus pointue sur l'archéologie par exemple.
Pensons aux moments que chacun a passé à ses côtés, par exemple, la joie dans ses yeux lors des 50 ans du Bourilhou (et aussi de la fierté) que je n'oublierais pour rien au monde.

La Présidente de l'Association de Gymnastique Volontaire du Pays Viganais et son bureau
Photo 604118Monsieur Pierre VALETTE
J'ai connu Pierre en 1989 - 1990. Lors de mon arrivée au centre culturel, son accueil a été des plus chaleureux et des plus ambitieux.

Il a de suite été un homme de soutien et d'aide incroyable pour notre association de gym volontaire. Il était très fier que notre association soit "L'ASSOCIATION PHARE" (c'était ses mots!) du BOURILHOU dans les années 2000 jusqu'à son départ du centre.

Il m'a fait confiance pour être son bras droit en tant que vice-présidente du centre culturel pendant une année. Et puis tous les matins et toutes les fins d'après-midis quand il était dans son bureau, c'était des bonjours, des bonsoirs très chaleureux et amicaux.
Même quelques fois malgré "ses coups de gueule exclusifs" il restait un homme aidant, proche et de réel soutien.
Il mettait tout en œuvre pour que l'on soit le mieux installé possible dans les locaux du centre. Notre confort et notre bien-être était aussi le sien.
Lorsqu'il nous voyait heureux, il était heureux, malgré l'énorme travail qu'il avait.

Pierre restera un homme exceptionnel, d'une très grande richesse intellectuelle, humaine, culturelle incroyable !!!
Il a permis au BOURIHLOU d'être ce qu'il est devenu, UN GRAND CENTRE CULTUREL et aussi SPORTIF et secondairement à cela, il a développé une grande famille au sein du pays viganais représentée par tous les ateliers du centre. Pierre acceptait généralement des ateliers nouveaux, car justement il était avant-gardiste et très moderne !!!
Pierre restera dans mon cœur un GRAND homme et un GRAND représentant de notre ville !!

MILLES MERCIS à lui !!!

Je ne l'oublierai JAMAIS !!!

Nerthe
Photo 604118Monsieur Pierre VALETTE
Pierre,
toujours là,
On ne se connaissait pas.
et tu m’as accueilli au Bourilhou.

avec ton cœur.
là,
avec tes coups de gueule.
Là,
sans compter.
Là,
dans le Vivant du centre culturel,
entouré d'une équipe.
Place aux jeunes! tu me disais.
Alors je suis là pour continuer à œuvrer au Bourilhou,
Du lien, de la culture, de la transmission, du plaisir, de la diversité pour Tous!
MERCI Pierre.
Merci infiniment.🌷
Céline Association Terre En Mouvement et membre du CA
Ps:ton bureau restera le bureau de Pierre
Photo 603132Père Joseph BERGONNIER
Nos sincères condoléances à l'occasion du décès du cousin de mon père qui s' appelle également Joseph Bergonnier né à Sauclieres en 1928 (fils d'Auguste et Anna Bergonnier )
Photo 602793Monsieur Roland VALETTE
À un parent, à un ami, au meilleur des maires avec qui j'ai eu l'honneur de travailler pour la commune de SAINT-BRESSON et qui par dessus va laisser un grand vide. Au revoir chef. ( Il n'aimait pas qu'on l'appelle chef ) .
Photo 601039Monsieur Yvon COIN
A la famille de mr Yvon COIN je l'ai rencontre le samedi 29 Fevrier 2020 a Saint Jean Du Gard au parc de contrôle pour la course de cote du Pont Des Abarines nous avons longuement echange sur la course automobile sur des amis communs sa vie son metier sur Ales puis Quissac evoque pour ce qui me concerne la perte de mon neveu Fabrice dans un accident de la circulation le 29 Juin 1997,me revient en mémoire ses paroles et le plaisir qu'il avait d'etre ecoute tout ca me rend triste d'apprendre sa disparition,aussi je souhaite a vous sa compagne et votre famille mes plus sincères condoleances Gilbert PUCHERAL.
Photo 601039Monsieur Yvon COIN
Nous l'avons bien connu à Quissac bon vivant et agréable nous étions très liés amicalement.Nous ne t'oublierons pas. Ton ancien facteur Alain et sa femme.
Photo 599462Monsieur Steeven BERJAMIN
Sinceres condoléances à jean jacques et Dylan et à toutes la famille.
Photo 599462Monsieur Steeven BERJAMIN
Steeven, tu étais l'Ange lumineux de ma salle de classe, tu as brillé sur les scènes de théâtre, tu voulais réaliser tant de rêves, tu allais partir pour des terres lointaines et tu t'es envolé trop tôt, jamais je ne t'oublierai jamais, tu es gravé dans mon coeur à jamais et de là-haut, je suivrai ton Etoile car elle nous guidera comme un sémaphore, toi mon élève météore, tu continueras à éclairer nos jours et inspirer nos vies... Repose en paix! Affectueuses pensées à la famille!
Photo 598152Monsieur Jean-Luc VACQUIER
Je suis très triste à l'annonce du décès de Jean Luc, nous avons travaillé de nombreuses années ensemble et même fait le trajet jusqu'à l'usine puisque nous étions de St Martin tous les deux..C'était quelqu'un d'attachant et de très sympa.

A toute sa famille je présente mes sincères condoléances et l'assure de ma profonde émotion.
Photo 598206Monsieur Laurent DISERENS
Toutes mes condoléances à vous la famille et surtout son petit bout
Photo 505870Madame Ginette METGE née ROBERT
Est ce que c'est bien Mme Metge Ginette qui était professeur de Français à l'école, S.A.R. Lala Amina à Casablanca. Au Maroc. En 1980 - 1981.
Photo 589313Monsieur Michel BELLOC
Nous avons appris la triste nouvelle.IL est des peines bien difficiles à consoler.
Nous ne sommes jamais préparés pour la perte d un être cher.
Recevez l expression de notre sympathie
Toutes nos condoléances Gilles et Cathy
Photo 586054Madame Alice MAZADE née GUIZARD
Toute mes sincères condoléances à ttes sa famille. Je pense bien à vous tous. Repose en paix tante Alice tu vas là haut retrouvé les tiens trop tôt disparus. Et prend soin de nous tous. Je ne t oublierais pas 😥.
Photo 561862Monsieur Peter PIEL
Peter est probablement un des mecs les plus intelligents que j ai eu la chance de connaitre. J ai dansé des heures.en sa compagnie, freestyle breakdance etc. Cest juste un être exceptionnel, il me manque déjà.
Photo 564145Madame Anouk DEAU née KREMER
Actuellement en Indonésie ....
Des pensées douces vers Bernard ,Marie et Alexandre .
Une étoile de plus brille ...Prénom ...Anouk !
Photo 562877Monsieur André BOURGADE
Voilà après plusieurs mois de lutte et de soins...
Tu nous quitte bien trop tôt…
Nous sommes bien triste de te perdre.
Ce soir lors du pot de l'amitié, il manquait quelqu'un…
J'ai souvenir de nos fous rires d'un soir l'été dernier avec Ado, Aubry et Salomé…
On scrutait le ciel étoilé sur ta terrasse autour d'un apéro dinatoire…
Quelle soirée inoubliable… trop courte évidemment.
Maintenant lorsqu'on regardera les étoiles, tu seras parmi elles.

Salomé, Aubry et Céline
Photo 545067Monsieur Claude PIALOT
Claude tu étais pour moi un personnage que j'admirai. Pourquoi cela. Nous avions deux passions communes, la défense et l'avenir du chemin de fer et nombreuse ont été nos manifestation sur la ligne Béziers Neussargues ou nous avons passe tant de temps au cours de notre carrière. L'état actuel de son exploitation nous crevait le cœur et nous en avons souvent parlé.
La deuxième était la justice sociale et pour cela nous avons été les responsables du syndicat FGAAC du dépôt SNCF de Béziers, militants toujours prêt a soutenir nos adhérents en quête de plus de justice au travail.
De toi Claude que de bons souvenirs, de ces cartes postales que tu t'expédiais a chacune de nos sorties, et aujourd'hui tu nous quittes.
Tu nous as quitté bien trop vite… Et ta disparition ne me feras pas oublier ta gentillesse.et ton bonheur de la vie.....